« Appartenir à la seconde nature, c’est vivre une condition forcée en lui reconnaissant automatiquement les allures de l’évidence, donc en ayant d’entrée de jeu renoncé à s’interroger sur ses raisons d’être, les fins auxquelles elle répond, et les limites déterminées à l’intérieur desquelles ces fins prennent place. »

   
         
    Pierre Macherey in Le sujet des normes, éditions Amsterdam, p.186