« À strictement parler, le libéralisme économique est le principe directeur d’une société dans laquelle l’industrie est fondée sur l’institution d’un marché autorégulateur. Il est vrai qu’une fois ce système à peu près réalisé, on a besoin de moins d’intervention d’un certain type. Cependant, cela ne veut pas dire, loin de là, que le système de marché et l’intervention soient des termes qui s’excluent mutuellement. Car aussi longtemps que ce système-là n’est pas en place, les tenants de l’économie libérale doivent réclamer – et ils n’hésitent pas à le faire – que l’État intervienne pour l’établir et, une fois qu’il est établi, pour le maintenir. Le tenant de l’économie libérale peut donc, sans aucune inconséquence, demander à l’État d’utiliser la force de la loi, il peut même faire appel à la force violente, à la guerre civile, pour instaurer les conditions préalables à un marché autorégulateur. »

 

 

   
         
   

Karl Polanyi (in La grande transformation, p.201) cité par Pierre Dardot et Christian Laval in La nouvelle raison du monde / Essai sur la société néolibérale, éd.La Découverte / Poche, p. 150, 151